09 octobre 2018

Décès de Jean-Paul ROUX, ancien secrétaire général de notre syndicat

C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris que notre camarade Jean-Paul ROUX, secrétaire général de notre syndicat pendant plus de vingt-cinq ans, est mort le vendredi 5 octobre à la suite d’une chute dans la rue à Paris. Il allait avoir quatre-vingt-sept ans le mois prochain.

Nous rendrons un dernier hommage à Jean-Paul le jeudi 11 octobre à 15h30 

dans la salle de la Coupole du crématorium du cimetière du Père Lachaise, 

Paris 20ème (métro Gambetta)

Dès l’âge de 11 ans en 1942 Jean-Paul s’est passionné pour le cinéma quand il a visité le tournage de « Dernier atout »de Jacques Becker au Studio Francoeur, grâce à son camarade Marc Pavaux dont le père était administrateur général du film. C’est alors qu’il a décidé qu’il en ferait son métier.

Ses études terminées Jean-Paul a travaillé à la Cinémathèque française avant d’entrer à la télévision (RTF) comme assistant réalisateur en 1957 puis de passer à la réalisation en 1965.

Grand amateur de poésie, de littérature, de peinture et de musique, son œuvre se partage entre une série de documentaires qu’il écrit et réalise sur Victor Hugo, Paul Eluard, Francis Ponge, Baudelaire, Carco, Utrillo, Braque, Matta, de Chirico, F. Bacon, etc., ainsi que des retransmissions de concerts classiques et des émissions de plateau consacrées à la littérature et à la musique.

Il réalise également une trentaine de dramatiques et téléfilms en adaptant les œuvres de grandes figures de la littérature (Hasek, K. Mansfield, Maïakovski, Goldoni, Gide, J. Green, G. Schehadé, Beckett, etc.). Avec Louis Guilloux il coécrit deux adaptations pour la télévision (« Les compagnons » et« La pain des rêves ») et il est le seul réalisateur qui ait mis en scène l’unique scénario de René Char, « Le soleil des eaux »qu’il tourne avec la collaboration du poète en décors naturels sur place à l’Isle-sur-la-Sorgue – où il se trouve bloqué pendant les événements de Mai 68 faute de transports. Enfin Jean-Paul a tourné trois téléfilms dont il est l’auteur complet (« Oxygène »« Le cerf-volant » et « La reine de Djerba »).

Jean-Paul croyait en une télévision de service public culturelle et populaire où chacun aurait accès aux grandes œuvres de la poésie, de la littérature, de la peinture et de la musique. Une télévision élitaire pour tous. C’est cela qui sous-tendait son engagement syndical. Mais pour lui, la lutte pour défendre la création était indissociable de la lutte pour la défense des moyens d’existence et des droits sociaux des créateurs. Il ne croyait pas au mythe du créateur génial dans sa mansarde gelée. C’est pourquoi pendant les plus de vingt-cinq ans où il fut secrétaire général du Syndicat des réalisateurs cgt il avait pour principe :« il faut tenir les deux bouts », défendre la production nationale mais ne pas oublier la question des défraiements, des frais de transports et surtout des salaires minima des réalisateurs. C’est ainsi qu’il négocia avec acharnement et fut signataire de la dernière Convention collective des réalisateurs de télévision en 1984. Mais il savait que les acquis sont toujours grignotés par le patronat, et il répétait que pour être syndicaliste il faut être opiniâtre car le combat continue toujours. Il siégea aussi de nombreuses années au nom des réalisateurs au conseil d’administration de notre caisse de retraite des cadres et il fut président de l’Union sociale du spectacle, le fonds de secours de nos organismes de retraite.

Quand sa femme adorée, notre camarade Suzel Forest, son ancienne scripte qui était passée à la réalisation, fut victime d’une grave maladie dégénérative il dut prendre du champ par rapport à l’activité syndicale, tout en continuant à assurer la trésorerie du syndicat. Il s’occupa de sa chère Suzel avec un dévouement exemplaire jusqu’à sa disparition en 2009. Aujourd’hui nous pleurons Jean-Paul avec une pensée émue pour Suzel et assurons leurs fils, notre camarade Antoine, ses frères François et Olivier et leurs familles de toute notre sympathie.

Le Bureau syndical du SFR cgt