02 août 2013

Convention cinéma : il n’y aura pas d’avenant sans signataires

La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, a annoncé  jeudi 1er août que de “nombreuses améliorations” devaient être apportées à la Convention collective du cinéma. Voici la réponse envoyée par le  SFR-CGT :

A l’attention de Madame la ministre de la Culture

Nous sommes stupéfaits d’apprendre que Madame la ministre de la Culture a déclaré que “de nombreuses améliorations doivent être apportées” à la Convention collective nationale de la production cinématographique avant le 1er octobre et que celle-ci doit faire l’objet “d’un avenant qui doit être signé par les organisations représentatives en septembre” qui comportera “notamment certaines mesures pour préserver les films de la diversité”, alors que les organisations syndicales de salariés, seuls habilités à signer pour le collège salariés, n’ont été ni consultés, ni reçus par Monsieur le Président de la République, ni par Madame la ministre.

Nous vous rappelons que l’arrêté d’extension a été pris par Monsieur le ministre du Travail le 1er juillet et que la Convention entrera inconditionnellement en vigueur le 1er octobre.

Daniel Edinger, secrétaire général

Syndicat français des réalisateurs cgt