11 avril 2014

Convention cinéma : plus de 125 cinéastes se désolidarisent du recours de la SRF/CFDT

Plus de 125 cinéastes

se désolidarisent du recours de la SRF/CFDT

devant le Conseil d’Etat

en envoyant une lettre ouverte « Fausse route »

à la Société des Réalisateurs de Films 

 

Ces cinéastes, membres ou non de la SRF, ont publié un texte intitulé “Fausse route” (ci-dessous) que nous vous transmettons, ainsi que la liste des signataires. Nous invitons tous les réalisateurs de films de cinéma à les rejoindre en envoyant leur nom à cine.infos2013@gmail.com 

(Notre camarade Alain Guiraudie, signataire du texte “Fausse route”, s’en explique dans une lettre à un jeune réalisateur.)


Au Conseil d’administration de la SRF

Fausse route 

Nous venons de prendre connaissance de la “requête en intervention volontaire“ déposée par la Société des Réalisateurs de Films (SRF) devant le Conseil d’État, en soutien de celle déposée par la CFDT, demandant l’annulation de l’arrêté du 1er juillet 2013 par lequel le ministre du Travail a étendu la toute nouvelle convention collective du cinéma.

Nous voulons dire à celles et ceux qui font les films à nos côtés, nos fidèles équipiers, techniciens, comédiens et ouvriers, que nous ne nous sentons en aucune manière solidaires de cette triste initiative.Rappelons que cette convention est un compromis résultant de sept années de négociation et qu’elle fut finalement signée par l’ensemble des organisations syndicales, à l’exception de la CFDT, et par tous les syndicats de producteurs le 8 octobre 2013 sous l’égide du Centre National de la Cinématographie.C’est à la demande pressante des producteurs et des nouveaux élus de la SRF que les films de fiction dont le budget est inférieur à 1,22 M€ ont été sortis du champ d’application de la nouvelle convention collective. Et ce sont ces mêmes films – notoirement sous exposés et sous financés – qui deviennent aujourd’hui le prétexte d’une remise en cause globale de la même Convention. Quelle ironie !

C’est tous unis que nous devrions nous battre pour que tous les films, sans exception, soient correctement exposés et financés.

C’est dans “l’esprit de mai“ que la SRF s’est crée en 1968. Un esprit de liberté, de lutte, de solidarité et d’ouverture. Où, dans le cinéma comme dans le reste du monde, chacun à sa place participe d’une même conquête, pour plus de justice et plus de liberté, dans le travail comme dans la vie. Où les droits des créateurs ne sont pas opposables au droit du travail. C’est à cette tradition là que nous restons fidèles.

Mesdames et Messieurs du conseil d’administration de la SRF, vous faites fausse route.

Les 125 premiers signataires:

Jean Achache, Chantal Akerman, Ali Akika, Michel Andrieu, Stéphane Arnoux, Alima Arouali, Myriam Aziza, Patrick Barberis, Jean-Pierre Bastid, Luc Béraud, Jacob Berger, Claude Berne, Simone Bitton,Christophe Blanc, Bernard Blancan, Ivan Boccara, Bruno Bontzolakis, Claudine Bories, Sophie Bredier, Dominique Cabrera, Charles Castella, Carmen Castillo, Patrice Chagnard, Béatrice Champanier, Matthieu Chatellier, Pascal Cling, Jean-Louis Comolli, Constantin Costa-Gavras, Véronique Cratzborn, Jean-Noël Delamarre, Jacques Deschamps, Guy Desdames, Pascal Deux, Alice Diop, Marie Donnio, Christine Dory, Bernard Dumont, Jean-Pierre Duret, Daniel Edinger, Dalila Ennadre, Hicham Falah, Nadia El Fani, Tewfik Farès, Noémie Fansten, Bernard Favre, Daniela de Felice, Michel Follin, Sabine Franel, Marine Franssen, Christèle Frémont, Manuela Frésil, Philippe Fusellier, Anne Galland, Isabelle Gely, Fabrice Genestal, Guy Girard, Pierre William Glenn, Vincent Glenn, Mathias Gokalp, Georges Gontran, Olivier Gorce, Eric Guirado, Alain Guiraudie, Bruno Herbulot, Laurent Heynemann, Jean-Jacques Jauffret, Jacques Kébadian, William Klein, Yohann Kouam, Daniel Kupferstein, Florence Kremper, André S. Labarthe, Sophie Laloy, Nadine Lamari, Daisy Lamothe, Jean Lassave, Georgi Lazarevski, Luc Leclerc du Sablon, Didier Le Pêcheur, Pierre-Oscar Lévy, Jean-Pierre Lledo, Ivan Magrin-Chagnolleau, Jacques Maillot, Sabrina Malek, Stéphane Mercurio, Christian Meunier, Mathilde Mignon, Orso Miret, Jacques Mitsch, Charles Najman, Hervé Nisic, Mariana Otero, Beryl Peillard, Yves de Peretti, Jean-Luc Perreard, Gilles Perret, Monique Perez, Oriane Polack, Bénédicte Portal, Gilles Porte, Olivier Pousset, Franssou Prenant, Elsa Quinette, Stéphane Ragot, Isabelle Rèbre, Magaly Richard-Serrano, Françoise Romand, Chantal Richard, Christian Rouaud, Djamila Sahraoui, Bernard Stora, Arnaud Soulier, Mehrnoushe Solouki, Stefano Savona, Bertrand Tavernier, Jean-Pierre Thorn, Pascal Thirode, Bertrand van Effenterre, Philippe Van Leeuw, Arnaud Viard, Christian Vincent, Vanina Vignal, Daniel Vigne, Jacques Vigoureux, Mariane Visier, Mathias Walter…

Des techniciens ont initié une pétition (déjà plus de 1.900 signataires) adressée au Conseil d’administration de la SRF pour faire entendre leur voix. Ils et elles tiennent à saluer l’initiative des réalisateurs et à soutenir le texte intitulé « Fausse route ».

Ils appellent tous les techniciens et réalisateurs à signer leur pétition “Non, la convention collective du cinéma n’est pas la cause des problèmes des cinéastes” en cliquant sur http://www.convention-collective-cinema.com/. Faites-le.